L'instrument de la semaine : le ney turc

Le ney, qui signifie roseau, est utilisé dans la musique classique turque. Son répertoire traditionnelle provient essentiellement de la musique soufi, accompagnant aussi les cérémonies des derviches tourneurs. Son style de jeu coulant et lissé le distingue du nay arabe et du ney iranien.

Cette grande flûte se décline sous 13 modèles comme par exemple le "yildiz", le "kiz" ou le "mansur", mesurant de 505 à 1040 mm. Elle possède aussi une embouchure conique appelée "başpâre", souvent en plastique dense comme le delrin, ou en corne. Cette dernière oblige le musicien à jouer de manière oblique. Un son très venteux s'en libère donnant parfois des basses profondes propice à une ambiance mystique et méditative. 

La perce des trous normalement équidistante est réajustée par une tige au fer rougie. Cela permet d'atteindre les altérations très précises de la musique turc appelées "comma", égale au neuvième de ton.

Aujourd'hui le ney turc n'échappe pas à une multiplication des genres. En voici quelques exemples :
Suleyman Erguner, une référence pour tous les joueurs de ney, http://youtu.be/OdfuaNy6nNc
Harris Lambrakis, jazz-man talentueux, http://youtu.be/9HifzEFDfKQ 
Mercan dede, artiste éclectique de la musique électronique, http://youtu.be/gftpDIiIcTQ

Vous trouverez d'autres informations surhttp://www.neyzen.com/http://www.neyuretim.com/ ethttp://www.neyyapimi.net/

Ci-dessous des modèles de Yusuf Donmez, de Konya - Turquie, cf http://www.musiciansguidemap.com/index.php?page=fiche&action=afficher&id=189

Aidez le MGM à promouvoir cet instrument en y ajoutant vos bonnes adresses de fabricants !
http://www.musiciansguidemap.com/

Vidéos récentes